Mauritanie: des groupes parlementaires veulent criminaliser la normalisation avec Israel.

une normalisation est une reconnaissance des crimes sur lesquels l’entité usurpatrice a été établie »

Des groupes parlementaires mauritaniens exhortent le Parlement à promulguer et à approuver dès que possible un texte de loi visant à criminaliser une éventuelle normalisation des relations diplomatiques entre Nouakchott et Jérusalem.

« Une normalisation [avec Israël] est un crime, en plus d’être une violation du consensus des peuples qui soutiennent la paix et l’anticolonialisme ». Ce serait également « une reconnaissance des crimes sur lesquels l’entité usurpatrice [Israël] a été établie et qu’elle continue de commettre quotidiennement », ajoute le communiqué.

« A la lumière de l’élargissement du cercle de normalisation avec Israël – un phénomène qui touche nos régions maghrébines et africaines -, cela n’est plus un secret que de nombreuses pressions sont exercées à la vue de tous, mais aussi en secret, pour que d’autres pays rejoignent ce sinistre mouvement », conclut le document.

L’Etat hébreu a établi en 2020 – ou repris – des relations diplomatiques avec quatre pays arabes : les Emirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc.