Les enseignants prestataires se disent non concernés par la rentrée prévue.

Nous ne sommes pas concernés par la reprise des classes attendue, dés lors où nos contrats sont arrivés à expiration,  à la fin de décembre dernier, a dit la commission de coordination unifiée des enseignants prestataires de services.

Des précisions faites par la commission dans un communiqué publié ce vendredi, après les contacts faits par des inspecteurs de l’enseignement à certains de ses membres, les appelants à se présenter le lundi 11 janvier courant à leur lieu de travail.

Nos sit-in se poursuivront jusqu’à l’annonce du Département de son plan d’intégration, déclaré par le Premier ministre devant le parlement, a affirmé la commission, rappelant également les déclarations régulières faites par le ministre de tutelle et relatives à la révélation avant la fin de 2020 d’un plan d’officialisation de ses membres dans la fonction publique.

« Tout renouvèlement du contrat doit respecter le paragraphe 2 de l’article 10 du dernier contrat, selon lequel, toute reconduction du contrat doit se faire avec l’accord des deux parties et l’émission d’un nouveau contrat « , ajoute le communiqué précité.

Les enseignants prestataires de services avaient organisé une série de sit-in de protestation devant le ministère de l’éducation, pour exiger leur intégration dans la fonction publique, rappelle-t-on.